Contact Plan du site Imprimer Rechercher

L’A.R.Co.P. en mouvement

L'A.R.Co.P. est une association professionnelle qui a pour objet la promotion du bien-être au travail, comme la sécurité, l'hygiène, l'ergonomie, l'environnement, etc., notamment en :

  • assurant la valorisation et la défense de la fonction de conseiller en prévention ;
  • créant et maintenant le contact entre les conseillers en prévention et toute autre personne intéressée ;
  • permettant des échanges d'idées et en communiquant des renseignements aux membres ;
  • mettant à l'étude les questions proposées et en désignant les rapporteurs pour ces questions ;
  • réunissant les membres pour discuter les solutions proposées ;
  • publiant un bulletin consacré au compte rendu des réunions, à des problèmes relatifs au bien-être au travail. [1]

Pour la réalisation de ces objectifs, l'A.R.Co.P. développe diverses activités.

Outre la publication d'un bulletin d'informations, elle organise des journées d'études et collabore également à des journées d'études, congrès, séminaires, etc., organisés par d'autres associations, sur le bien-être au travail ou des sujets apparentés.
Elle entretient des contacts avec des associations poursuivant les mêmes objectifs, des institutions et organismes privés ou publics, les services d'incendie, les établissements d'enseignement, les organismes d'assurances, les services externes de prévention, etc...
Elle est notamment présente au sein des organes du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale.
Ainsi, l'arrêté royal du 3 mai 1999 relatif au Conseil supérieur pour la prévention et la protection du travail disposait que l'Association Royale des Conseillers en Prévention, comme son association sœur la Koninklijke Vlaamse Verenining voor de Preventie en Bescherming, a un représentant effectif au Conseil supérieur. L'arrêté a été remplacé par celui du 27 octobre 2006 et de nouvelles désignations devraient intervenir. Cela constitue la reconnaissance du caractère hautement professionnel de l'Association qui est, de la sorte, le porte-parole officiel des Conseillers en prévention de Wallonie-Bruxelles. Sa participation aux travaux du Conseil supérieur permet de faire entendre sa voix, son point de vue, ses inquiétudes éventuelles à l'égard des textes légaux qui lui sont soumis et dont l'application pourrait influer sur la fonction de Conseiller en prévention.

L'arrêté royal portant création d’un Conseil National consultatif pour la promotion du travail et de Comités provinciaux pour la promotion du travail prévoit aussi une représentation de l'Association. Il est prévu qu'un membre effectif et un membre suppléant représentent l'Association Royale des Conseillers en Prévention et la Koninklijke Vlaamse Verenining voor de Preventie en Bescherming au sein du Conseil National. Ces organisations occupent le mandat de membre effectif à tour de rôle pour une durée de six ans. A dater du 1er novembre 2000, le mandat d'effectif revient à l'A.R.Co.P.
Trois membres représentent également l'Association au Centre de promotion du travail près la Direction générale Humanisation du travail. Elle est par ailleurs présente au sein du Comité d'action pour la promotion du travail dans la Région de Bruxelles-capitale où siègent également deux membres.
Pour être tout à fait complet, il est bon de signaler que l'A.R.Co.P. est régulièrement associée aux travaux de divers groupes de travail institués par le Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale pour l'étude de problèmes spécifiques liés au bien-être au travail.
Un membre représente l'A.R.Co.P. au sein de la Commission de la Sécurité des Consommateurs près le Service public fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie.
L'Association siège également au Conseil supérieur de la sécurité contre l’incendie institué près le Service public fédéral Intérieur. Elle dispose d'un membre effectif et d'un membre suppléant.

L'Association n’est pas seulement présente dans les milieux officiels, elle siège aussi dans bon nombre d'institutions en raison de l'expertise qu’elle peut apporter ou encore parce qu'elle est particulièrement représentative des Conseillers en prévention.
D'abord, en matière de formation, l'A.R.Co.P. organise depuis 1989, avec l'Institut pour la prévention et le bien-être au travail, «PREVENT», (anciennement ANPAT) des formations de base à la sécurité dont le succès ne fait que croître. Complémentairement à cette formation, l'A.R.Co.P. organise depuis 1996, avec l'Association Nationale pour la Protection contre l'Incendie et l'Intrusion, « ANPI », devenue A-First, un cours élémentaire de prévention incendie. Elle collabore toujours avec A-First à l'organisation du cours supérieur de prévention incendie et du cours supérieur de gestion de crise.
L'A.R.Co.P. participe par ailleurs au comité d'accompagnement des cours de formation pour conseillers en prévention du Centre Interuniversitaire de Formation Permanente (le CIFoP) à Charleroi, de l'Institut Roger Guilbert à Bruxelles ainsi que de l'Institut de Formation PME Liège-Huy-Waremme à Liège.
Plusieurs administrateurs et de nombreux membres interviennent, soit comme représentant de l'Association, soit à titre personnel, en qualité de formateurs, d'experts ou encore de membres de jurys dans les formations pour conseillers en prévention. La liste est fastidieuse...
D'autre part, l'A.R.Co.P. détient un mandat à l'assemblée générale du CIFoP et un mandat à l'assemblée générale du Centre Européen pour la Sécurité à Charleroi.
Enfin, l'Association est associée à la publication des textes légaux en matière de sécurité par l'éditeur UGA et PREVENT.

On le constate, l'Association Royale des Conseillers en Prévention est un interlocuteur privilégié et incontournable pour diverses associations dynamiques dans le domaine de la prévention.
De fait, l'A.R.Co.P. assume un rôle de plus en plus important auprès des diverses institutions actives dans les compétences qui sont les siennes, celles de la prévention et du bien-être au travail.
Par son activité auprès d'organismes officiels, d’institutions de formation ou d'éditeurs de publications, elle contribue toujours à la valorisation et à la défense de la fonction de Conseiller en prévention qu'elle connaît particulièrement bien.

Outre les services qu'elle offre à ses membres comme la transmission de renseignements, des offres d'emplois, la faculté de présenter des demandes d'emplois, une assistance juridique, etc., l'Association leur propose aussi la possibilité de souscrire une « assurance défense en justice ». Elle organise également à leur intention des voyages d'études ou la visite de salons professionnels spécialisés. Enfin, pour assister au mieux ses membres dans leurs missions et leur assurer une meilleure communication entre eux, elle a développé un site Internet.
Depuis sa création, l'A.R.Co.P. s’efforce, de veiller aux intérêts, hier des Chefs de service de sécurité, aujourd'hui des Conseillers en prévention.
Mais, c’est seulement depuis 1971, qu'elle joue vraiment son rôle à l'égard de ses membres. Peu de temps après sa constitution en A.S.B.L., son Président de l'époque, Arnold DE BOCK, en mars 1971, se montrait rassurant quant à l'évolution d'un certain projet d’arrêté royal concernant ... « la politique de prévention » et qui constituera, en juin 1975, le fameux article 54quater du Règlement général pour la protection du travail, aujourd’hui passé à la trappe...
Ce « monument », comme l'écrivait Arnold DE BOCK, quelques années plus tard, reconnaissait enfin l'utilité, le rôle, la position du Chef SHE dans l'entreprise et dans la gestion de la sécurité, grâce, faut-il le souligner, au combat de l'A.C.S.H.B.
Toutefois, il restait à préciser deux points : la formation et la protection du Chef SHE.
L’A.C.S.H.B. resta vigilante et fut largement suivie dans ses propositions concernant la formation complémentaire qui fera l’objet de l'arrêté royal du 10 août 1978 désormais remplacé par celui du 17 mai 2007.
Quant à la protection, il faudra attendre la loi du 20 décembre 2002 relative à la protection du conseiller en prévention a été publiée au Moniteur belge du 20 janvier 2003.
Ces dernières années, c'est la loi relative au bien-être au travail des travailleurs lors de l'exécution de leur travail et ses arrêtés d'exécution qui ont interpellé, non seulement, les responsables de l'Association, mais aussi, l’ensemble de ses membres.
Si depuis 1978, la protection du Chef SHE n'avait plus été évoquée, sa situation risquait d’être sérieusement compromise par les textes législatifs en préparation.
D'autres acteurs du bien-être des travailleurs dans les entreprises ont exercé un véritable lobbying pour se faire reconnaître, s'affirmer davantage encore auprès des employeurs... au détriment du Chef SHE.
Plus que jamais, l'A.C.S.H.B. a démontré son caractère d'association professionnelle à part entière en faisant entendre ses inquiétudes auprès des parlementaires.

Le législateur a fait preuve de sagesse dans ses décisions et a, pour une grande part, tenu compte des remarques formulées par l'Association.
Ainsi, depuis 1998, le Chef SHE est devenu « Conseiller en prévention ».
Cette appellation nouvelle, si elle ne change pas fondamentalement la fonction qu'il remplissait jusqu'à alors dans les entreprises et les institutions lui colle parfaitement bien à la peau et confirme bien le rôle que l’on lui avait reconnu dès 1951.
Quant à l'Association, elle s'est aussi adaptée aux nouvelles appellations et a modifié en conséquence son intitulé.
Mais l'esprit de ses responsables est resté le même : demain comme hier, ils continueront à défendre les intérêts de ceux que l'A.R.Co.P. rassemble.
Aujourd'hui, elle rassemble la plupart des conseillers en prévention qui ont en charge la sécurité au travail ainsi que des professionnels de la prévention et la protection du travail.
L'Association Royale des Conseillers en Prévention est vraiment l'association professionnelle de TOUS les Conseillers en prévention.


[1]Article 3 des statuts de l'Association.